Faut-il tuer les CCI ? Les CCI, c’est vital

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

Faut-il tuer les CCI ? Les CCI, c'est vital

Mobilisons-nous pour l’avenir de nos entreprises !

Entreprises, élus et personnels de la CCI de l’Indre,

Une matinée de mobilisation aura lieu le 16 octobre 2014,
à Orléans, devant les locaux de la Préfecture de région.

Nous vous invitons à nous rejoindre. Départ de la CCI de l’Indre, place Gambetta – Châteauroux à 8h00
Inscrivez-vous en envoyant un message à presidence@indre.cci.fr

Madame, Monsieur,

Votre Chambre de commerce et d’industrie vous interpelle car elle est atterrée par l’incohérence entre l’annonce d’une politique de croissance génératrice d’emplois et la mort programmée des CCI, premiers soutiens territoriaux au développement économique et au service des entreprises.500 M€ ponctionnés en 2015 et une baisse des ressources des CCI de 37% sur 3 ans : voilà dans les faits toute l’ambition fixée à celles qui donnent de l’élan aux entreprises, à la création d’emploi et aux territoires.

Et ce, au moment même où les principales organisations patronales font des propositions courageuses et responsables pour créer un million d’emplois, soutenues par le Gouvernement qui reconnaît l’entreprise comme le moteur des sociétés modernes.

En région Centre, les CCI gèrent par exemple 3 Écoles de Commerce, 2 Écoles d’Ingénieurs, 1 École de Formation Continue, 6 CFA. C’est aujourd’hui 2 700 apprentis formés chaque année avec un taux d’insertion proche de 90 %, c’est aussi près de 10 000 salariés accueillis en formations.

Les CCI de la région Centre gère aussi 16 zones d’activités représentant 1 250 ha, 1 230 entreprises et plus de 30 000 emplois, soutiennent 4 aéroports régionaux, interviennent sur des projets d’aménagement du territoire.

Alors, supprimer les CCI, c’est se priver d’un véritable levier de développement des territoires et des entreprises, seules créatrices d’emplois. C’est aussi annihiler des décennies d’expertise en la matière.

Faut-il tuer les CCI ?A la CCI de l’Indre ces mesures :

  • mettent en danger le fonctionnement de notre Centre de Formation Supérieure d’Apprentis et l’École d’ingénieurs,
  • annihilent toute possibilité d’investissement pourtant nécessaire dans le développement de l’économie numérique, dans la fin de l’aménagement de la zone industrielle aéroportuaire,
  • ont un effet destructeur sur les services de conseil et d’accompagnement des entreprises dans leurs projets de création et de développement (innovation, international, développement durable,…)

Face à ce constat alarmant, nous avons choisi, en tant qu’élus de vos CCI et chefs d’entreprises, de faire clairement entendre notre opposition à cette logique budgétaire en contradiction avec une politique affichée de soutien aux entreprises.

Pour cela, nous souhaitons adresser un message fort au nouveau Préfet de région, Préfet du Loiret, qui prendra ses fonctions le 13 octobre prochain. Nous lui remettrons un message personnel à cette occasion.
Nous avons également prévu dans le même temps une campagne de communication dans la presse quotidienne régionale pour alerter la société civile le 14 octobre.

Enfin, nous conclurons ce temps fort d’indignation, par une présence sur la voie publique de tous les élus consulaires et les collaborateurs des CCI de la région Centre, de chefs d’entreprises qui nous soutiennent et d’élus territoriaux devant la Préfecture de région à Orléans le jeudi 16 octobre à 10h30.

Afin qu’un message d’unité et de force se dégage de cette présence sur la voie publique, nous sollicitons votre appui pour relayer le plus largement possible notre message et pour votre présence à nos côtés et en délégation auprès du Préfet pour nous faire entendre.

Sachant compter sur votre soutien, Madame, Monsieur, je vous prie d’agréer l’expression de ma considération distinguée.

Paulette Picard
Présidente de la CCI de l’Indre

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Le dépôt des avis est fermé.