Pierre Gattaz en visite dans l’Indre ; une grande partie des entreprises connaît des difficultés de recrutement

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

Le président du Medef, Pierre Gattaz, était de passage dans l’Indre, le jeudi 16 novembre, pour réaliser deux visites d’entreprises aux Laboratoires Fenioux puis chez KSB à Châteauroux.

Pierre Gattaz, Président du Medef, Marie-Lou de Pommayrac Présidente du Medef Indre

L’occasion de « saluer le travail de Marie-Lou de Pommayrac, présidente départementale du Medef« . Depuis la création du Medef de l’Indre, il y a un an, l’organisation patronale compte une centaine d’adhérents sur le département et entend bien grossir ses rangs.
Au cours d’une conférence de presse au Relais Saint-Jacques à Coings, Pierre Gattaz a fait un point sur la conjoncture, et commenté « les dernières réformes du gouvernement qui vont plutôt dans le bon sens mais demandent à être confortées« . Dans un contexte de « chômage de masse (9%), affectant 25% des jeunes, le combat à mener, c’est l’emploi ; l’objectif est de descendre à 4 ou 5%« . Si la confiance semble revenir chez les chefs d’entreprises, « la majorité d’entre eux (70 à 80%) connaît des difficultés de recrutement, recherche des talents et des compétences » a souligné Pierre Gattaz. « La formation professionnelle, le développement de l’apprentissage, l’incitation au travail avec un meilleur contrôle et coaching des demandeurs d’emploi, une réforme du marché du travail s’inspirant d’une flexisécurité à la danoise« , sont autant de clés pour résoudre les problèmes économiques et sociaux actuels. Le président du Medef a déploré « la diminution de la part de l’industrie qui ne représente plus que 12,5% du PIB » alors que ce secteur est clé pour les exportations et pour l’innovation. Il a évoqué la nécessité « d’avoir une vision collective afin d’affronter les mutations technologiques, environnementales, de chasser en meute comme le font les Allemands pour exporter, de créer des filières d’excellence (industrie 4.0, santé du futur, agro-industrie,) et faire émerger un Mittelstand à la française« . Enfin, pour dynamiser les bassins d’emploi et territoires ruraux en difficulté, le Medef devrait faire des propositions pour une « fiscalité avantageuse » en faveur de ces territoires.

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Le dépôt des avis est fermé.