Rentrée Économique Inter-consulaire ; le pari du numérique … et le Très Haut Débit

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

La Rentrée Économique Inter-consulaire s’est déroulée, le 18 octobre dernier, au Centre National de Tir Sportif sur l’ancienne zone de la Martinerie. L’occasion pour près de 200 acteurs du monde économique de découvrir des installations (30 M€), sans équivalent en Europe, permettant de pratiquer, en un seul lieu (80 ha) et en même temps, toutes les disciplines du tir sur des distances allant de 10 mètres à 600 mètres.

Rentrée Économique Inter-consulaire – Centre National de Tir Sportif Châteauroux

Organisée par les Chambres Consulaires, cette 3ème Rentrée Économique a permis d’apporter une information sur l’activité du territoire et sur l’économie, elle fut l’occasion d’aborder la thématique du numérique, et de se projeter grâce à l’intervention d’un expert et lors de tables rondes.

Jérôme GERNAIS, Président de la CCI, Thierry FRUCHET, Président de la CMA et Robert CHAZE, Président de la Chambre d’Agriculture ont dressé un état des lieux des secteurs. « Relance de la croissance en trompe l’œil« , Jérôme GERNAIS a évoqué « les destins différents des régions françaises, et le phénomène de polarisation de la croissance observé sur les métropoles« , alors que « l’activité déserte certaines zones, notamment les territoires ruraux« . Pour les présidents des Chambres Consulaires, le numérique est « un levier de performance pour l’ensemble des secteurs (commerce, services, industrie, artisanat et agriculture) ». Mais, toutes les entreprises n’ont pas engagé leur transformation digitale, certains freins au développement numérique subsistent : « freins humains et financiers dans les entreprises, absence d’accès internet, retard de déploiement du haut et très haut débit, faible couverture de zones par les opérateurs sur les territoires« .
Dans l’ensemble des secteurs et des entreprises, « la transformation digitale ne consiste pas simplement à injecter de la technologie, elle touche l’organisation et interroge jusqu’à la culture d’entreprise » a expliqué Jean-Michel ROLLAND, Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication, Enseignant-chercheur sur le management des e-comportements. Paradoxalement, « 63% des dirigeants n’ont pas établi de feuille de route claire de leur transformation, à peine 27% se sentent à l’aise avec le digital. Alors que 7 consommateurs français sur 10 achètent en ligne, seulement 1 PME sur 8 vend en ligne« . Les entreprises doivent entamer un processus de transformation basé sur « la digitalisation de l’expérience client« , une révision de leur process (« excellence opérationnelle, agilité« ), et sur leurs collaborateurs (« management, dé-silotage de la chaîne de valeur« ). Demain, plusieurs tendances technologiques devraient s’imposer : « l’importance de l’expérience utilisateur/client, big data et traitement analytique, l’interface de programmation (API), l’Internet des Objets (IoT), la réalité augmentée et la réalité virtuelle, les robots et l’intelligence artificielle (AI), la e-santé, le travail à distance, la sécurité, la confidentialité des données et l’éthique, la destruction des silos, le management positif du changement« .
Une table ronde avec Serge DESCOUT, Président du Conseil Départemental, Gil AVEROUS, Président de Châteauroux Métropole, Maire de Châteauroux, Jean Louis CAMUS, Président de la CdC Cœur de Brenne, Maire de Mézières-en-Brenne, Olivier JOUIN, Directeur du GIP RECIA, Séverine VAN HASSLAAR, Gérante de l’EARL de La Boutarderie, Marie CHARTIN, Gérante du Croquet de Charost et Jean-Michel ROLLAND, a permis de recueillir des témoignages sur les usages, ainsi qu’un point sur les infrastructures numérique dans le département.

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *