Cryptomonnaies et cyberespace

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

Le Comité de l’Indre de l’association des Auditeurs de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN), avec le soutien de l’association des auditeurs de la région Centre de l’UNION-IHEDN, organisait à CCI Campus Centre, le 29 octobre dernier, un séminaire de sensibilisation aux réalités et problématiques de Défense.

Conférence cryptomonnaies et cyberespace – IHEDN Indre Châteauroux

L’IHEDN est un acteur central de « l’esprit de défense« , ce séminaire avait pour « objectif de renforcer les liens entre la société civile, les élus territoriaux, et la Défense« . Successivement, 2 conférences centrées sur l’actualité ont été proposées au public afin de lui permettre d’appréhender l’environnement de plus en plus complexe, notamment de découvrir la technologie de la blockchain et des cryptomonnaies, ainsi que d’appréhender la politique de la France en matière de cyber-stratégie.

En ouverture, Paulette PICARD, Présidente du Comité de l’Indre de l’IHEDN, et de Thierru BONNIER, Préfet de l’Indre, ont accueillis les auditeurs, leurs invités, et ouverts la session.
David BALLANT, Co-fondateur et directeur du site vierzonnais de Ledger, une startup, entrée récemment au Next40, spécialisée dans les solutions de sécurisation de cryptomonnaies, a présenté le réseau de paiement Bitcoin ainsi que le développement de la société Ledger. L’entreprise conçoit, fabrique et commercialise des portefeuilles physiques et sécurisés de cryptomonnaie. Depuis 5 ans, elle connaît une hypercroissance ; elle est passée de 4 à 200 personnes, a du envisager plusieurs extensions de bâtiments (3 700 m2) et sites. Elle a réalisé 45 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2017 et s’appuie sur un fort développement à l’international. Les bitcoins, cryptomonnaies, nécessitent un portefeuille sécurisé ou un « petit coffre fort numérique » afin de pouvoir les stocker en toute sécurité contre le piratage et donc le vol de devises électroniques, ce que permet par exemple le « Ledger Nano S » considéré considéré comme « l’un des meilleurs hardware wallet au monde« .
Lors de son intervention, Fouad EDDAZI, Maître de Conférence en droit public, directeur de recherche au Centre de Recherche Juridique POTHIER, est revenu sur « l’investissement grandissant du cyberespace pour la digitalisation de l’économie mais également pour celle de l’administration publique (État plateforme) ; parallèlement de nouvelles pratiques destructrices (cybercriminalité, fausses informations, manipulations, espionnage politique et économique, attaques d’infrastructures à des fins de sabotage, fraude fiscale) s’y développent, nécessitant de ce fait la mise en œuvre de stratégies publiques de protection du cyberespace (cyberdéfense, cyberattaques) ». Pour les organisations, les états, cette cybersécurité recouvre les mesures de sécurité susceptibles d’être prises pour se défendre « des cyberattaques émanant de groupes étatiques ou non-étatiques« .
Le cyberespace est un nouveau territoire, difficile à cerner, qui oblige à repenser, notamment pour le droit, les concepts de frontières, de souveraineté, et de légitimité de l’action.

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *