La Laiterie de Varennes-sur-Fouzon ; un modèle de croissance durable

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

La Laiterie de Varennes-sur-Fouzon (LVSF) a connu des transformations depuis sa reprise en 1980 par le Groupe Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel (LSDH).

Laiterie de Varennes-sur-Fouzon – Varennes-sur-Fouzon – crédit photo LVSF

Entre 2008 et 2015, ses effectifs ont augmenté de 85 à 200 salariés ; 60 M€ ont été investis augmentant les capacités de production et de stockage du site capable de répondre aux nouvelles attentes de ses clients.

Une stratégie de diversification et d’innovation en réponse aux quotas laitiers

A la tête du Groupe Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel, « le 1er conditionneur français de liquides alimentaires dans des emballages en briques carton, bouteilles plastique et bouteilles verre« , Emmanuel VASSENEIX orchestre une stratégie qui en a fait « un référent dans le domaine des liquides alimentaires » en termes de qualité, de productivité, d’innovation, de diversification. Le Groupe familial totalise 6 unités de production, plus de 1 800 collaborateurs, et son chiffre d’affaires est de 800 M€. Il a pour clients des distributeurs et industriels tels que Carrefour, Leclerc, Système U, Unilever, Danone, Coca-Cola, Pepsi-Cola…
A l’origine, spécialisée dans la production de produits laitiers, LSDH s’est diversifiée pour conditionner d’autres produits alimentaires. Très présentes dans l’entreprise, la recherche et l’innovation, lui permettent d’élaborer 200 nouvelles références et solutions (boissons, packaging) par an. Son activité s’étend « de la production du lait au conditionnement de produits à valeur ajoutée comme les jus de fruits, boissons végétales, produits diététiques, boissons hyperprotéinées, jusqu’à une offre végétale« , depuis l’intégration de la société Les Crudettes (salades prêtes à l’emploi) en 2013. Plusieurs opérations de croissance externe lui ont permis de prendre le contrôle des Jus de Fruits d’Alsace à Sarre-Union (67) en 2008, de L’Abeille à Cholet (49) en 2009 et des Crudettes à Châteauneuf-sur-Loire (45) en 2013.

Une expertise industrielle laitière pour une filière laitière durable

Des investissements ont permis d’installer à Varennes-sur-Fouzon, « 6 lignes de conditionnement en briques, 2 lignes aseptiques en bouteilles PET sans opercules (innovation mondiale), plusieurs nouveaux tanks de stockage (3,250 millions de litres), un transtockeur de 30 500 palettes sur 5 000 m2 » précise Philippe LESUEUR, Directeur administratif et filière groupe sur le site de Varennes.
LSDH conditionne 300 millions de litres de lait collectés auprès de 450 exploitations. Face aux nouvelles attentes des consommateurs, et dans un contexte fragilisant la filière laitière, Emmanuel VASSENEIX a impulsé un modèle de croissance exemplaire au sein de l’industrie agroalimentaire. Le groupe a agi sur les impacts liés à ses activités, garantit une qualité maîtrisée et certifiée. Il promeut un développement responsable avec la mise en œuvre de « relations raisonnées, sociales, durables avec les industriels, la Restauration Hors Foyers (RHF) et la distribution« , avec également le développement de « laits chartés (origine, bien-être animal, sans OGM) ou bonnes pratiques d’élevage valorisant les producteurs de lait« . Des accords tripartites entre producteurs, transformateurs, distributeurs ont été mis en place. Enfin, LSDH est le 1er producteur laitier à avoir permis (sur le site de la Laiterie de Varennes-sur-Fouzon) le lancement d’un lait « sans OGM, de pâturage » dont « le cahier des charges est défini par les consommateurs via l’association Les Gueules Cassées« . Sous « La marque du consommateur – C’est Qui le patron« , ce lait équitable prend en compte la juste rémunération de l’éleveur.

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *