La stéarinerie Dubois, de Scoury à l’Élysée

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

Sans faire de bruit, la stéarinerie Dubois s’est imposée auprès des grands groupes du monde de la cosmétique, de la santé, de l’alimentaire et de l’industrie comme un partenaire essentiel à la qualité de leurs propres produits. C’est grâce à une innovation récente, le Dub Estoline, ingrédient chimique à base végétale, que cette PME familiale et bicentenaire basée à Scoury se retrouve mise en lumière au sein de l’exposition Fabriqué en France à l’Élysée (3-4 juillet).

Le site de Scoury va bénéficier d’un gros investissement sur trois ans pour rester à la pointe de la technologie et du développement durable.

Fondée en 1820, la stéarinerie Dubois est une entreprise parisienne à l’origine qui a installé une usine de production dans une ancienne distillerie à Scoury, en 1965. Plus d’une centaine de personnes travaillent dans cette dernière à la conception et à la production de produits lipophiles (huiles ou corps gras technologiques) utilisés à 50 % dans l’industrie cosmétique (pour des produits de maquillage, de soins ou solaires), mais aussi pour d’autres applications dans le domaine de la santé (supports pour les principes actifs), de l’alimentaire (enrobages pour que les confiseries ne sèchent ou ne collent pas) et même de l’industrie (caoutchouc, encres). « Nous fabriquons à partir de matières principalement d’origine végétale des produits techniques qui entrent dans la composition de produits vendus au grand public par de grandes marques, ce qui explique que notre activité est méconnue », explique Hervé Plessix, directeur général exécutif.

Une reconnaissance de qualité

Cette PME indépendante et familiale propose un catalogue d’une centaine de références, mais travaille quasi exclusivement en B2B avec de grands donneurs d’ordre du monde entier. Son savoir-faire en matière d’esters lui vaut de réaliser 70 % de son chiffre d’affaires à l’export (68 M€ en 2019). Il y a quelques années, elle a créé le Dub Estoline, produit qui « procure un sentiment de confort de protection et d’effet seconde peau » et qui s’incorpore donc dans les gammes de cosmétiques de marques mondialement réputées. C’est cette innovation qui lui vaut d’être retenue pour représenter l’Indre à l’Elysée lors de l’exposition « Fabriqué en France » de ce début juillet 2021 avec 125 autres produits issus de tous les départements et territoires de métropole et d’Outre-mer. « C’est une belle reconnaissance pour cette entreprise exportatrice et dynamique, gros pourvoyeur d’emplois dans un département rural, et qui a fêté ses 200 ans l’an passé, sans avoir recours à aucune aide de l’Etat ni mise au chômage partiel de ses salariés malgré la crise sanitaire. Il s’agit d’une réelle reconnaissance pour tous nos employés et d’un véritable label à l’international quant à la qualité de nos produits. Certains de nos clients asiatiques, et notamment chinois puisque nous avons un bureau en Chine, étaient très excités à l’idée de cette mise en avant médiatique », poursuit Hervé Plessix.

Le DUB ESTOLINE est vendu dans le monde entier, à des marques prestigieuses qui l’intègrent dans leurs formules de produits de soin ou de maquillage.

Des investissements pour moderniser le site indrien

S’appuyant sur une politique volontaire en termes d’innovation, et réinvestissant une bonne part de ses bénéfices dans l’outil de production, la famille Dubois pense toujours à l’avenir. Elle a ainsi ouvert en septembre 2020 un laboratoire applicatif sur le site du Futuroscope pour pouvoir accueillir et travailler plus facilement avec ses clients, le site indrien ne s’y prêtant pas. Pour autant, la stéarinerie de Scoury n’est pas délaissée, loin de là. Lauréat du Plan de Relance (fonds d’accélération aux investissements industriels des territoires) il y a quelques mois, le site sera doté d’un nouveau bâtiment de stockage de plusieurs milliers de mètres carrés et de plusieurs nouvelles machines pour « rester à la pointe de la technologie et du développement durable ». Le montant du soutien gouvernemental reste aussi confidentiel que l’est celui de l’investissement global consenti par l’entreprise, l’effort portant sur les trois prochaines années.

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *