L’Auberge de La Gabrière : une halte visuelle et gourmande

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

Au cœur d’un océan de verdure, à proximité de Lingé, Martine BARDON, Catherine GASSELIN et David VILLIERS se sont associés pour reprendre en 2005 L’Auberge de La Gabrière.

David VILLIERS et Martine BARDON - Auberge de La Gabrière à Lingé

David VILLIERS et Martine BARDON – Auberge de La Gabrière à Lingé

Après des années de collaboration avec Pierre MARECHAU, l’ancien propriétaire, le trio de salariés a l’opportunité de racheter l’auberge. Chacun s’est investi ; Martine BARDON assure la gestion-comptabilité de l’établissement, Catherine GASSELIN le service et David VILLIERS est en cuisine. Les habitués se retrouvent volontiers dans cette auberge chaleureuse située face à l’étang de la Gabrière. En été comme en hiver « depuis la terrasse ou la salle intérieure on peut profiter d’un déjeuner ou d’un dîner, et d’une vue sur l’étang et la nature environnante… » explique Martine BARDON. « La grande salle ainsi que celle du bar viennent d’être refaites en mars 2012« . Cette rénovation réussie allie le classicisme d’une vieille bâtisse et une décoration intérieure moderne et épurée.
L’Auberge de La Gabrière, hôtel-restaurant Logis classé « 1 cheminée, 1 cocotte« , reçoit une clientèle d’affaire, touristique et familiale. Récemment, l’hôtel s’est vu attribuer 1 étoile nouvelle norme. « L’établissement dispose de plusieurs salles pouvant accueillir 120 à 220 personnes : 4 salles de 8, 14, 30 et 80 couverts, complétées par 2 terrasses pouvant compter 50 couverts chacune, l’une couverte et l’autre à l’extérieur, auxquelles s’ajoutent 6 chambres d’un confort agréable avec vu sur l’étang » indique Martine BARDON. L’effectif est de 12 personnes dont 3 apprentis
L’Auberge propose « une cuisine de terroir et de saison, mettant à l’honneur les produits locaux… » précise David VILLIERS, le Chef formé dans la maison. Différents menus sont à la carte, de 12 € (entrée, plat, dessert du jour vin et café compris), à 14 €, 20 €, 25 € et 35 € avec entre autres plats confectionnés en cuisine : « Foie gras de canard mi-cuit maison, purée de figues et confiture de cerise noire au miel, Tête de veau et sa vinaigrette à la moutarde à l’ancienne, Barque du pêcheur (frités de carpe, fleur de sel, faisselle de chèvre et ciboulette), Salade de gésiers de canard confits maison, et sa julienne de tomates séchées, vinaigrette tomate-basilic, Cuisses de grenouilles, persillade et échalote, Rognons de veau minute au madère…« . Ici tout est visible, offert aux regards de ceux qui s’arrêtent pour une halte gourmande ou une vue imprenable sur l’étang.

A voir également : l’Auberge de La Gabrière

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Le dépôt des avis est fermé.