Martin Scop ; matériaux et bâtiments biosourcés

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

Fondée en 1851, l’entreprise Martin est une entreprise générale du bâtiment qui intervient en région Centre-Val de Loire. Elle a toujours placé l’humain au centre de l’entreprise. PME innovante, elle a amorcé un développement dans le domaine de l’éco-construction en utilisant des matériaux « biosourcés » comme le béton de chanvre.

Eco-quartier Ilot Laplace de Blois - Martin Scop

Eco-quartier Ilot Laplace de Blois – Martin Scop – Luçay-Le-Mâle

Bâtisseur depuis 1851

Luçay-Le-Mâle – Fondée en 1851, l’entreprise Martin est spécialisée dans la construction. Ayant comme 1er métier la taille de pierre, une spécialité qu’elle a conservée, l’entreprise Martin est devenue Scop (Société Coopérative de production) en 1979, et s’est développée comme une entreprise générale du bâtiment réalisant des travaux de maçonnerie générale et gros œuvre de bâtiment. Elle a à son actif la construction, la rénovation d’édifices très variés (châteaux, bâtiments publics). « Ses activités concernent la taille de pierre (10%), la construction de logements sociaux (40%), les bâtiments industriels (20%) et les bâtiments publics (30%) » précise Laurent CHARVOZ, Président directeur général de Martin Scop.

« L’entreprise réalise ses projets dans leur intégralité : étude technique interne, conception, construction, aménagement et finition« , elle s’appuie sur 4 bureaux d’études externes. Implantée sur 2 ha dans la Zone artisanale Beauvais à Luçay-Le-Male, l’entreprise Martin « intervient en région Centre (dans le Cher, l’Indre, l’Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher et le Loiret)« . Elle réalise aujourd’hui « 9 M € de chiffre d’affaires consolidé et emploie 82 collaborateurs dont la moyenne d’âge est de 37/38 ans« . L’entreprise donne toute sa place à l’homme, accordant de l’importance à « la formation des jeunes (6 apprentis en permanence), à l’intégration de séniors et personnes étrangères au milieu du bâtiment mais intéressées par nos métiers« .

Bâtiments biosourcés, des qualités et un marché en croissance

Martin Scop a développé un savoir-faire dans l’emploi de matériaux conventionnels (béton armé, parpaings, briques). La PME innove cependant, elle a amorcé « un virage vers l’éco-construction en utilisant des éco-matériaux biosourcés dans la construction » explique Laurent CHARVOZ. Constitué d’un granulat végétal (chanvre) et d’un liant minéral, « le béton de chanvre affiche des qualités thermiques, hygrothermiques, acoustiques, anti-feu, mécaniques et économiques contribuant au confort de l’habitat. Les bétons fibrés à ultra-hautes performances (BEFUP) permettent la réalisation d’ensembles architecturaux et donnent du sens à la construction » poursuit Laurent CHARVOZ. Ces panneaux de béton de chanvre apportent une « solution constructive performante, très résistante, pré-équipée (incorporation de pièces ou gaines) et durable pour la réalisation de façades, de murs séparatifs et de murs porteurs (immeuble R+5) soumis à des charges« .

Si la préfabrication des bétons a élargi la palette de produits intégrant des exigences de qualité, confort, respect de l’environnement, cette préfabrication est aussi source d’économie sur l’exécution de la construction. Au terme de nombreux travaux réalisés en béton de chanvre (Centre de soins de suite Hôpital de Châteauroux, Eco-quartier Ilot Laplace de Blois, maisons individuelles), l’entreprise Martin est devenue un acteur de l’éco-construction privilégiant le béton de chanvre (20% du CA de l’entreprise), « une matière première renouvelable, facile à intégrer dans une économie de type circulaire« .

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Le dépôt des avis est fermé.