Le Centre d’Etudes Supérieures de Châteauroux fête son 30ème anniversaire

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

Le Centre d’Etudes Supérieures (CES) de Châteauroux fête en 2018 ses 30 ans. A cette occasion une commémoration, en présence d’institutionnels, d’enseignants et d’anciens élèves, était organisée sur l’Ecocampus avant l’ouverture de l’Happy Ecocampus Day qui marque la rentrée des étudiants.

30e anniversaire CES Châteauroux Jérôme GERNAIS, Président de la CCI, Stéphane BOUQUET, Directeur de cabinet du Président de l’Université d’Orléans, Gil AVÉROUS, Maire de Châteauroux, Président de Châteauroux Métropole, Paulette PICARD, Présidente de l’ADESI, Serge DESCOUT, Président du Conseil départemental

La création d’une offre d’études supérieures de qualité

Ce 30ème anniversaire a célébré le travail de la Ville de Châteauroux, du Conseil Départemental, et de la CCI, qui financèrent au travers de l’Association pour le Développement de l’Enseignement Supérieur dans l’Indre (ADESI), les infrastructures, le fonctionnement du Centre d’Etudes Supérieures – CES – de Châteauroux, mais aussi le travail accompli avec l’Université d’Orléans et la région Centre Val-de-Loire, ainsi que celui qui est réalisé et à venir.
Discours et témoignages se sont enchainés. Pour les intervenants, Paulette PICARD, Présidente de l’ADESI, Stéphane BOUQUET, Directeur de cabinet du Président de l’Université d’Orléans, Jérôme GERNAIS, Président de la CCI, Gil AVÉROUS, Maire de Châteauroux, Président de Châteauroux Métropole, Serges DESCOUT, Président du Conseil départemental, et Kaltoum BENMANSOUR, Conseillère régionale, l’offre d’études supérieures développée au CES et sur l’Ecocampus contribue à dynamiser le territoire. Pascal BARTOUT, Directeur du CES, a mis en avant « le maintien de licences généralistes  » et le développement de formations spécifiques voire innovantes telles que la licence Langues Etrangères Appliquées LEA Anglais Chinois ou « la Licence Professionnelle des Métiers de la Protection et de la Gestion de l’Environnement (gestion de l’eau et développement de ses territoires), ouverte récemment« . Enfin, les témoignages d’anciens étudiants ont été unanimes quant à « la qualité des enseignements, à la disponibilité du personnel enseignant et administratif de la fac« .

Une logique de gouvernance en réseau autour d’un projet fédérateur

Depuis les premières formations Droit, Administration Économique et Sociale enseignées au Centre Racine, rue de la République, complétées ensuite par celles d’Histoire, Géographie, LEA, Économie Gestion, l’offre d’enseignement s’est élargie. Aujourd’hui, « l’Ecocampus de Châteauroux propose près de 50 diplômes (Ingénieurs, Masters, Licences, Licences professionnelles, DUT et BTS) aux 2 000 étudiants accueillis dans 10 filières et 12 établissements » a rappelé Jérôme GERNAIS. « L’objectif est de répondre aux besoins des entreprises, d’attirer les compétences sur les territoires et de permettre aux jeunes de poursuivre leurs études dans l’Indre« .
Avec 627 étudiants inscrits en 2018 au CES, la mise en service d’une salle de 400 places dans la future Citée du numérique arrive à point nommé. De même l’Ecocampus devrait recevoir le transfert de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) permettant de parachever la sauvegarde et la rénovation du site de la Manufacture Balsan entamées par la CCI pour implanter l’école HEI. La convention entre l’ADESI et l’Université d’Orléans a été renouvelée pour 5 ans. L’occasion de rappeler qu’une logique de coopération, d’alliance et de coordination, mise en œuvre sur le développement d’une offre d’études supérieures de proximité, en relation avec l’État et les collectivités territoriales, participe à un modèle vertueux de développement…

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *