Digitalisation et décarbonation du transport ferroviaire, AMI en cours

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

Dans le courant de l’été, le Gouvernement a lancé un nouvel Appel à manifestation d’intérêt (AMI) dans le cadre de la stratégie d’accélération « Digitalisation et décarbonation des mobilités » du 4e Programme d’investissement d’avenir (PIA4) financé par France Relance. Cet AMI porte sur trois thématiques d’investissements prioritaires (le train léger, le réseau ferroviaire digitalisé et le fret ferroviaire automatisé), devant permettre la transition énergétique dans ce type de mobilité et le développement d’une offre diversifiée, sûre, résiliente et accessible à tous. Les trains de demain s’inventent donc aujourd’hui, cet AMI concernant les entreprises de toutes tailles, seules ou en consortium porteuses de solutions innovantes mais aussi les collectivités, en leur qualité de terrain d’expérimentation ou d’autorité organisatrice de transport (AOT).

Le monde change de plus en plus à grande vitesse et le domaine du ferroviaire, s’il veut se poser en alternative de mobilité crédible par rapport aux autres moyens de transport, se doit de ne pas manquer le train de la décarbonation et du numérique.

En effet, tout le secteur des transports et de la mobilité doit faire face à des mutations industrielles et de services importantes, tant pour des raisons écologiques que numériques, un phénomène fortement amplifié par la crise sanitaire qui a saisi le monde depuis plus de dix-huit mois. L’ensemble des transports ferroviaires de personnes et de marchandises a été lourdement impacté par ces changements de paradigmes (développement du télétravail et des réunions en visioconférence entraînant la diminution du nombre des voyages, par exemple). Afin de faire entrer le réseau ferroviaire dans l’ère digitale et assurer sa compétitivité future, l’Etat a souhaité investir par l’intermédiaire de France Relance dans des projets privés relevant des 3 thématiques suivantes :

  • Trains légers pour la desserte fine des rerritoires
  • Réseau Ferroviaire Digitalisé 4.0 / ERTMS (European rail traffic management system*) niveau 3
  • Automatisation du fret ferroviaire

Cette stratégie prévoit un soutien dirigé vers l’innovation dans les transports, dont un montant pouvant aller jusqu’à 250 millions d’euros pour son volet ferroviaire. L’objectif pour le Gouvernement consiste à recenser puis à aider des entreprises qui disposent de solutions innovantes ayant besoin d’investissements, en rapport avec ces trois thématiques objets de l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Digitalisation et décarbonation du transport ferroviaire ».

« Le train a un rôle important à jouer pour répondre au défi climatique. L’objectif du gouvernement est d’offrir une alternative attractive et efficace aux autres modes de transport, tant pour les passagers que pour les marchandises », a commenté Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, lors du lancement de cet ambitieux AMI.

Encore deux mois pour candidater

Le développement du train léger qui induira notamment la création de nouveaux matériels roulants afin de proposer des solutions adaptées pour l’exploitation et le renouveau des petites lignes ferroviaires, vise une certaine réduction des coûts et l’augmentation de l’offre de transport, deux arguments à même de séduire de nombreux voyageurs. Grâce à la connectivité et la centralisation des données et des commandes du réseau, la digitalisation du réseau ferroviaire doit, pour sa part, permettre de connaître la position précise des trains et d’améliorer et augmenter en conséquence leur circulation sur une même infrastructure. Enfin, l’automatisation du fret ferroviaire devrait offrir des solutions à même de doubler sa part modale d’ici 2030 et de mieux desservir les territoires industriels.

Cet appel est destiné aux entreprises de toutes tailles et aux collectivités (en leur qualité d’Autorité organisatrice de transport) qui portent des solutions innovantes (briques technologiques, nouveaux matériaux, projets pilotes, etc) et cherchent à les faire financer. Une première sélection aura lieu le 24 septembre prochain, la clôture de l’AMI étant prévue le 30 novembre 2021.

Pour en savoir plus

* Autrement dit en français « Système européen de gestion du trafic ferroviaire »,  initiative européenne qui vise à harmoniser la signalisation ferroviaire continentale en remplaçant à terme les 27 systèmes de signalisation ferroviaire en service en Europe.

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *