Le Domaine de Poulaines, havre de tranquillité en Berry

Facebook Twitter Google+ Linkedin email

Depuis son ouverture lors des Journées du Patrimoine en septembre 2013, le Domaine de Poulaines (3 employés) s’installe progressivement dans le paysage touristique régional.

Depuis sept ans, Valérie Esnault, propriétaire du Domaine, a su imposer sa
marque malgré certains vents contraires. L’intérêt de la Région Centre-Val de Loire qui l’a intégré à son programme Renaissances en 2015 – les deux charpentes du manoir au coeur du Domaine ayant été expertisées de cette époque à la suite d’une étude en dendrochronologie – a donné un élan certain à ce havre de sérénité de 25 hectares au nord de l’Indre.
Le Domaine, labellisé Jardins remarquables fin 2014, se compose aujourd’hui d’un jardin et d’un arboretum, complétés d’un fructicetum, d’une boutique de produits locaux, d’un salon de thé et de deux gîtes (avec piscine et tennis) louables tout au long de l’année. Son site internet, qui inclut une plateforme de réservation des gîtes et des visites, se
décline également en version anglaise. Fin septembre, la fréquentation avait déjà largement dépassé celle de l’année 2019 (plus de 6 600 visiteurs contre 3 900), un phénomène dû à l’envie des Français de se reconnecter à
la nature après le confinement.
Développer sans dénaturer
Dessinés et conçus par ses soins avec l’aide de plusieurs spécialistes des arbres et des fleurs comme Pierre et Marie-France Joyaux, Claudie et Gérard Adeline ou encore le sculpteur sur végétaux Christian Courault, les espaces bien distincts sont agencés de manière à laisser aux visiteurs
une impression de liberté de la nature et des plants. Les quelque 1500 arbres et arbustes, sans compter les vivaces et bulbes, évoluent au rythme des saisons, conservant ainsi un attrait permanent pour ses visiteurs. « Je vise le « haut de gamme » pour l’hébergement. Cela me semble
opportun dans le nord de l’Indre, à proximité du Val de Loire. Cela dit, le Domaine doit se développer sans que soit dénaturée son atmosphère personnelle et sereine
», précise Valérie.
Depuis le 1er septembre, avec l’arrivée d’une étudiante en licence Communication et marketing à l’ESG Tours pour tenir l’accueil et les réseaux sociaux, la propriétaire peut se pencher sur son premier dossier de financement (le site n’ayant jamais bénéficié de subventions jusqu’à
aujourd’hui). L’apport d’argent frais par ces biais permettra d’offrir de nouveaux services aux hôtes des gîtes ainsi que de restaurer le long commun de la métairie « selon une volonté de développement durable, ADN du Domaine depuis sa création ». Celui-ci abriterait la boutique,
le salon de thé, une cuisine pour la réalisation de produits transformés issus du jardin, un espace de présentation de l’histoire des lieux (qui remontent à l’époque romaine), une salle dédiée à des événements culturels ou des locations, des sanitaires PMR et autres lieux techniques ou de
stockage. Enfin, avec la pose de bornes de rechargement pour voitures électriques, de nouveaux touristes sortant de l’autoroute pourraient alors être tentés de découvrir cette portion méconnue du territoire indrien.

Contact
www.domaine-poulaines.com
06 73 01 15 23

Pour information : le Domaine est ouvert pendant les vacances de Toussaint, l’après-midi en semaine de 14h à 17h et les dimanches 25 octobre et 1er novembre de 14h à 18h.

Mots-clés :

0 avis • Donnez le votre

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *